mercredi 6 mai 2015

Sans récit, pas de fusion réussie

Quels facteurs fondent la réussite d’une fusion, s’interrogent Les Echos dans un article daté du 4 mai* ? « Rassurer les collaborateurs dans les heures qui suivent l’annonce »  répond Vincent Benoit, directeur exécutif du groupe La Mancha. « Expliquer la philosophie de la démarche est au moins aussi important que livrer des prévisions de synergies » poursuit Axel Reinau associé au BCG. Elaborer une narration destinée à apporter une vision et de la sérénité aux collaborateurs et à retenir les meilleurs talents. « Mettre les deux sociétés ensemble dans une équipe, et oublier qui est qui » précise Eric Olsen, directeur général du futur ensemble Lafarge-Holcim. 

Pour eux, comme pour nous, la dimension stratégique qui fait la réussite d’une fusion ou d’une acquisition, réside avant tout dans la capacité à l’inscrire dans un récit aspirationnel. 
Les  Ateliers Corporate élaborent, aux côtés des équipes dirigeantes, les récits qui engagent chacun dans une même vision de l’avenir. 
Un récit qui actualise le projet pour l’inscrire dans une cohérence et redonner du sens à la discontinuité.  Qui fournit à tous, la grille de lecture indispensable à la compréhension du monde.  
Qui permet de se fixer un horizon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire